Parfums de Chine au Musée Cernuschi

parfums de chine au musée cernuschi

Parfums de Chine au Musée Cernuschi

C’est la nouvelle exposition présentée au Musée Cernuschi à Paris.

Invitée par mon amie chroniqueuse Béatrice de ZentitudeprofondeleMag, une soirée-conférence aux effluves envoûtantes !

La culture de l’encens au temps des Empereurs

Une exposition inhabituelle pour parler de la civilisation chinoise, à travers l’art de l’encens et du parfum en Chine.

Une invitation au voyage initiatique …. La civilisation chinoise comme on ne l’a jamais exposée.

Pour la première fois en Europe, ce sont 110 objets, céramiques, bronzes, dessins ou toiles du Musée de Shangaï que vous verrez ici. Avec une vingtaine de pièces des collections propres au Musée Cernuschi.

Expériences sensorielles sur un parcours muséographique, plongent le visiteur dans un monde à découvrir au rythme des étapes chronologiques de l’exposition.

Le parfum, partie intégrante de la culture chinoise

Habituellement, peu, ou pas évoqué, le parfum est pourtant un aspect très significatif de la culture chinoise.

En effet, des brule-parfums remontant à l’époque des Han, IIIème siècle avant Jésus Christ aux Tang, IXème siècle après JC, aux tables à encens c’est tout un savoir faire d’artisans et artistes qui est mis en avant ici.

parfums de chine au musée cernuschi

Crédit photo Roger-Viollet/Musée Cernuschi

Admirez ce brûle-parfum en forme de canard, datant  des Han de l’Ouest (206 avant J-C-9 après J-C). Notez l’état remarquable de conservation.

Quand le bouddhisme arrive en Chine, vers 57-75 de notre ère (Han) il a fallu attendre une période qui s’est étalée jusqu’en 907, pour que les pratiques indiennes de l’encens fassent pleinement partie de la culture chinoise.

La symbolique des brûle-parfums subit aussi le changement avec des représentations inédites jusque là

parfums de chine au musée cernuschi

Comme ce brûle-parfums en formede stèle bouddhique (Bouddha Sakyamuni)pierre dorée Dynastie des Liang du Sud , VIème siècle après J.C. Prêt du Musée de Shangai. Un pur joyau.

Un parcours historique et olfactif

Des expériences olfactives sont proposées aux visiteurs.

Au fil du parcours, vous pourrez découvrir des recettes anciennes d’encens datant des grandes périodes de l’histoire de la Chine jusqu’au XIXème siècle :  dysnasties Tang, Song, Ming et Qing.

Du Xème au XIVème siècle l’évolution, les connaissances botaniques, donnent naissance à des ouvrages uniquement consacrés aux parfums.

C’est la première fois, et ces sources permettent de connaître avec précision les matières premières de prédilection, la composition et les usages du parfum.

parfums de chine au musée cernuschi

Crédit photo Musée de Shangai

Peinture représentant la consumation de l’encens, éventail circulaire en soie, dynastie des Yuan XIIIè-XIVème siècle.

parfums de chine au musée cernuschi

Crédit photos Philippe Joffre/Musée Cernuschi/Roger Viollet

Petite boîte en grès à couvercle de céladon époque des Song du Nord (960-1127)

parfums de chine au musée cernuschi

Crédit photo Musée de Shangai

Brûle-parfum tripode en céramique, époque des Song du Sud (XIIè-XIIIème siècle). Prêt du Musée de Shangai

parfums de chine au musée cernuschi

Coupe sculptée en bois d’aigle (bois d’aloes) dynastie des Qing (XIIè-XXème siècle). Prêt du Musée de Shangai.

parfums de chine au musée cernuschi

Crédit photo Stéphane Piéra/Musée Cernuschi

Brûle-parfum émaux cloisonnés sur cuivre, dynastie des Qing (XVIIè-XXème siècle)

Un mot sur François Demachi

Pierre Demachi, parfumeur-créateur pour Dior… c’est dire si l’exposition s’est entourée des meilleurs.

Il a contribué à la réinterprétation de parfums anciens chinois.

Les recettes découvertes dans les écrits, ont été décryptées, reconstituées…

Un travail qui ne pouvait être mené que pas un spécialiste de haut vol.

Il nous confie :

« si nous avions connaissance de certaines matières premières d’autres étaient totalement méconnues.

La façon dont les Chinois utilisaient le parfum est tout autant passionnante

D’autre part, Frédéric Obringer, conseiller scientifique de l’exposition, mentionnait un procédé de parfumage par… absorption !

C’est-à-dire que des personnes mangeaient certains composants . Petit à petit le parfum ressortait par le corps : au bout de 5 jours par la bouche, au bout de 10 jours par la peau, au bout de 20 jours par les os… »

Je suis restée scotchée….

François Demachi  a créé les fragrances des bornes, après de longues recherches, tâtonnements, travail d’orfèvre… pour finalement ravir notre odorat.

A vous de découvrir cet univers du parfum que vous aimez tant, sous un aspect étonnant !

Comment aller admirer Parfums de Chine au Musée Cernuschi

Musée des Arts de la Chine de la Ville de Paris

7, avenue Vélasquez 75 008 Paris

Téléphone : 01 53 96 21 50

www.cernuschi.paris.fr

Horaires : tous les jours 10 h-18 h sauf lundis et certains jours fériés (caisse fermée à 17 h 30)

Tarifs : plein  9€  réduit : 7€

Gratuit pour les titulaires de la carte Paris Musées, les – de 18 ans, personnes en situation de handicap et leur accompagnateur.

Entrée gratuite dans les collections permanentes.

Accès : métro Villiers ou Monceau  Bus « à, 84 et 94.

Une vidéo avec un passage du conférencier

Je vous souhaite une belle semaine

Téléchargez vos cadeaux de bienvenue
Inscrivez votre nom et votre email pour recevoir gratuitement vos 2 guides : "7 astuces pour voyager moins cher" et "10 conseils pour rester en forme après 60 ans"
I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )
Nous respectons votre vie privée.

You may also like

    1. Coucou . L’expo y sera encore . C’est une belle sortie avec Monceau à côté s’il fait beau. Génial. beau séjour alors ! Douce nuit

    1. Bonjour Jany. Oui une très belle expo, bien présentée et évidemment nous avons eu la chance d’avoir la conférence, bien nécessaire. Paris me manque… culture et amis sont là-bas, le soleil dans le sud … On se coupe en deux ?????
      Belle journée Bizzzz

  1. Bonjour Mireille,
    Tout d’abord, merci pour les cadeaux de bienvenue et les conseils prodigués. Nous nous sommes croisées lors de la rencontre Exertier mais nous n’avons pas eu le temps de faire connaissance.
    Je ne connais pas du tout ce musée et cette exposition a l’air bien intéressante.
    À bientôt

    1. Bonjour Marie
      Quel dommage de ne pas se connaître ! J’ai fait la remarque en sortant, j’étais surprise qu’il n’y ai pas eu de tour de table, car après tout nous étions « entre nous » , toutes des suiveuses de Nicole. Je n’ai pas compris, c’est la 1ère fois que je vois ça. Tu es de Paris ? On pourra toujours se voir, envoie moi une photo , de préférence de la soirée !!!! sauf imprévu, je devrais y retourner en juin, en tout cas j’espère. Ma ville chérie.
      Si tu as l’occasion d’aller voir cette expo, c’est magnifique.
      Merci pour ton passage et ton inscription et à bientôt. Demain revue sur ma cure
      -test Biotherm

      1. bonsoir Mireille,
        Je n’ai pas fait de photos pendant la soirée ( plus de batterie), j’etais assise pendant la présentation à côté de Freddy , j’habite dans les Yvelines et si tu viens en juin, je serais ravie de te rencontrer.
        À bientôt

    1. Tu comprends pourquoi j’aime Paris… Tout ce qui est intéressant se passe là-bas et… mes amis, non virtuels ! Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.