L’Odyssée du Cinéma à Nice

L'Odyssée du Cinéma à Nice

L’Odyssée du Cinéma à Nice

L’Odyssée du Cinéma à Nice

Bonjour tout le monde !

Le week-end des 27, 28 et 29 septembre est une sorte de Journée bis du Patrimoine.

Tout un week-end consacré aux studios mythiques de la Victorine !

Mais pourquoi ce week-end exceptionnel ?

Les studios de la Victorine fêtent leur 100 ans cette année

La ville de Nice a décidé que toute l’année serait ponctuée d’événements en rapport avec le cinéma.

Carnaval, Festival du livre, Festival du jazz, ont pour thème le cinéma, pour les plus prestigieux événements niçois.

Mais nous avons  aussi des expositions, des projections de films de renommée internationale dans différentes salles de la ville, à des prix doux pour que tout le monde puisse en profiter.
Une belle année de culture et de partage.

Il faut noter qu’après être passée en différentes « mains », la ville de Nice a décidé de prendre en Régie les rênes des studios.

L’avenir nous dira si le pari est gagné, ou pas.

En tout cas, un beau défi à relever !

Que se passe-t-il donc dans la ville

Vendredi soir la cinémathèque projetait le film documentaire de Julien Donada et en sa présence.

Il nous dit « Qu’est ce qu’un Studio de Cinéma ?
C’est une multitude de hangars de différentes tailles posés sur un terrain vague. Aux Studios de la Victorine, on retrouve bien ces hangars, mais le terrain vague surplombe Nice et la mer. Le site n’est pas seulement remarquable, il est aussi habité par des fantômes qui m’ont toujours hantés. »

Le film est réalisé cette année et dure 62 minutes.

Un précieux témoignage du passé glorieux du site.

J’ai bien sûr assisté à la projection de ce film et au débat qui a suivi avec Julien Donada, lequel a rencontré et interviewé des figurants d’anciens films.

Emotion.

La visite guidée que j’ai suivie samedi, in situ, n’a été que plus attrayante !

Nice, berceau du cinéma

Le saviez-vous ?

C’est en 1896 que sont tournées les premières images animées du Carnaval, par les frères Lumière !

Comme partout ailleurs, à Nice, les premiers films sont des reportages. « Touristes revenant d’une excursion , 1897, par les frères Lumière

« Cortège présidentiel, place Masséna à Nice » 1901

« Monsieur le président de la République sur la Jetée-Promenade » 1901

Du fun quoi !

Mais bon… une révolution est en marche !

Ce qui fait la différence en faveur de Nice …

Eh bien oui c’est la qualité et la constance de la lumière !

300 jours de soleil par an. .. Oui je sais, j’ai beaucoup de chance !

La plupart des productions sont réalisées en plein air.

Allant toujours plus avant, la technique s’améliorant sans fin, il fallait trouver un lieu pérenne.

La petite mais longue histoire de la Victorine

L’origine des lieux

Le terrain de 7 hectares où sont situés les studios appartenait à Victor Masséna, 3ème duc de Rivoli et 3ème Prince d’Essling, dont l’aïeul, André Masséna, avait été élevé au titre de Maréchal d’Empire par Napoléon, en 1804.

C’était une terre horticole que son fils, André Prosper (je vous fais grâce des 3 autres prénoms…) avait nommée Victorine en souvenir de sa mère  qui s’appelait Victoire.

La naissance des studios

En 1919, il revend la propriété à deux producteurs Louis Nalpas et Serge Sandberg, qui y créent les studios de la Victorine.

Les lieux sont immenses, et deviennent l’un des principaux studios français et le lieu de tournage d’un très grand nombre de films.

Très curieusement on connaît bien les studios de Boulogne et Billancourt, beaucoup moins ceux de Nice.

C’est amusant… J’habitais à 50 mètres de ceux de Billancourt et 800 mètres de ceux de Boulogne

Aujourd’hui …. je suis à quelques stations de tram de la Victorine

Commence alors l’Odyssée du Cinéma à Nice

N’oublions pas que nous nous sommes à l’époque du cinéma muet…

Louis Nalpas est indépendant, producteur des films du même nom.

Il produit avec grand succès « La Sultane de l’amour » et décide de faire de Nice la capitale européenne du cinéma.

Serge Sandberg est adjoint de Charles Pathé…

Ce nom vous dit quelque chose ???

Les deux s’associent et créent les studios de la Victorine.

Les travaux commencent rapidement : terrassement, voirie, 4 studios (en verre pour laisser passer la lumière)ateliers, bureaux, laboratoires

La menuiserie est toujours en place et en activité.

L'Odyssée du Cinéma à Nice

Comme vous pouvez voir sur la photo d’archive, la menuiserie n’a guère changé…
La centrale électrique est toujours là mais totalement obsolète évidemment !

Mais c’est un beau témoignage du passé !

L’Odyssée du Cinéma à Nice et la grande Histoire se chevauchent

Tout d’abord le parlant

Avec le parlant la catastrophe arrive… les deux hommes sont dépassés…

Quand des acteurs, vedettes du muet, ouvrent la bouche… vaut mieux fuir…

Voilà que Paris et la France sont occupés.

Plus question de tourner à Paris

Nice est en zone « libre », sous tutelle italienne quand même, et tout le 7ème art se réfugie à Nice, libre (mais affamée).

Et oui, de part sa situation, Nice a des difficultés à s’approvisionner. (vous comprendrez plus bas pourquoi je souligne cette particularité)

Pour un temps (le temps d’une guerre…) la Victorine est en première ligne des tournages.

Ensuite les installations s’avèrent obsolètes

Pourtant, on tourne de grands films, car les Américains raffolent de Nice pour différentes raisons d’ailleurs

Cachets moins élevés qu’à Hollywood, pas des moindres !

La lumière naturelle est unique, 300 jours par an

Et surtout…. le puissant syndicat américain des employés techniques ne menace pas de se mettre en grève à tout bout de champ !!!

Comme toujours les difficultés financières mettent en péril une profession déjà « intermittente »

Les Enfants du Paradis sort en 1945

C’est un chef-d’oeuvre du cinéma français, devenu mythique, par Marcel Carné d’après un scénario de Jacques Prévert

  • Je m’appelle Garance
  • C’est joli
  • C’est le nom d’une fleur, rouge….
  • Rouge comme vos lèvres

Ce dialogue vous dit quelque chose ?

Bien que tourné pendant la guerre, le film sort en 1945.

Un exploit…. comme je vous disais, Nice est affamée et il manque de tout…

Sans rien, les techniciens réalisent des prouesses pour les décors.
La production recrute des milliers de figurants parmi la population locale.

La bonne aubaine, ils sont nourris.

Et c’est là que l’on réalise à quel point ce fut difficile : les poulets (vrais) disparaissent du plateau, discrètement, avant le tournage..

Mystérieusement le miches de pain se vident de leur mie et se retrouvent toutes légères …

Des conditions, donc, extrêmement difficiles et pourtant le film se fait ..

Sur la pellicule s’imprime un chef d’oeuvre du réalisme poétique, avec Arletty et Jean-Louis Barrault, inoubliables.

La Nuit Américaine de François Truffaut sort en 1973

Truffaut vient à la Victorine pour faire le montage de son dernier film et découvre que la Victorine serait un lieu magique pour un nouveau film..

Des décors sont tout prêts et peuvent resservir…

Il n’en faut pas plus pour le décider : il tournera un film dans un film, montrant ainsi les difficultés d’un tournage.

Alors que la Victorine connaît de grandes difficultés, c’est encore un chef d’oeuvre international qui sort des studios niçois.

Avec Jacqueline Bisset , Valentina Cortese , Alexandra Stewart, Dani, Nathalie Baye(c’est son 1er rôle) Jean-Pierre Aumont

Musique de Delarue qui crée une musique originale « Grand Choral », joué par l’orchestre philharmonique de Radio France

En 1974, le film obtient l’Oscar du meilleur film étranger, Oscar du meilleur réalisateur François Truffaut, Oscar du meilleur scénario, Oscar de la meilleure actrice de second rôle, Valentina Cortese,  8 fois nominé…

L’affiche en allemand

Le film a même un grand succès en Asie

L’Odyssée du Cinéma à Nice

Avec ses hauts et ses bas, la Victorine est passée entre diverses mains : françaises, américaines, avec plus ou mois de bonheur..

Elle a vu de grands metteurs en scène (Hitchcok) des films à grand succès (Le gendarme de Saint Tropez) Brice de Nice et tant d’autres…

Des acteurs non moins célèbres : Brigitte Bardot, Jean Louis Trintignant, Gérard Philippe (Fanfan la Tulipe) Mylène Demongeot, Jean Marais, Jean Cocteau … la liste est si longue

La pub, la télévision prennent possession des studios à une période…

Aujourd’hui, la ville de Nice a repris les rênes en Régie…

Attendons de voir ce que l’avenir réserve à ces studios magnifiquement situés au-dessus de la mer ….

En attendant, cette année 2019 est sous le signe du cinéma.

Tous les plus grands événements de l’année ont repris le thème pour notre plus grand plaisir.
C’est un enchantement de revoir « La nuit américaine »  projetée dans un des studios pendant ce week-end fabuleux.

Il y a de grands moments de cinéma qu’il ne faut ps oublier !

Et vous, vous aimez le cinéma ?

J’y vais régulièrement, j’ai même  un abonnement annuel pour être sûre de ne rien rater d’important, ainsi qu’à la cinémathèque extrêmement intéressante, avec des rencontres de metteurs en scènes, réalisateurs, journalistes spécialisés.
Toujours de grands moments de culture comme j’aime.

Je vais écrire une suite à  L’Odyssée du Cinéma à Nice.

Mon prochain article mettra en scène une série de photos d’archives des frères Mirkine.

Les Mirkine ont été longtemps les photographes officiels de nombreux films et ils ont une collection fabuleuse !

A très vite mes ami(e)s

Téléchargez vos cadeaux de bienvenue
Inscrivez votre nom et votre email pour recevoir gratuitement vos 2 guides : "7 astuces pour voyager moins cher" et "10 conseils pour rester en forme après 60 ans"
I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )
Nous respectons votre vie privée.

You may also like

4 commentaires

  1. Ho mais quelle belle histoire tu nous contes là ma Mireille : je l’avoue, je ne connaissais pas ! Nice a vraiment beaucoup encore à nous apprendre 🙂 Merci de mettre cette si jolie ville à l’honneur…ta ville <3 Je t'envoie de gros bisous et te souhaite une belle soirée ma Mireille ! 🙂 <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.