Comédie Saint Michel « la passe imaginaire »

Comédie Saint Michel « la passe imaginaire »

Comédie Saint Michel « la passe imaginaire »

Bonjour les ami(e)s

Je vous ai dit que Paris signifiait (entre autres) théâtre, théâtre et encore théâtre !

Si vous n’avez pas compris que j’aime ça…. je ne peux rien pour vous !

Alors cette fois, je vous emmène dans le petit théâtre de la Comédie Saint Michel , sur le boulevard du même nom !

Au programme « La passe imaginaire »

C’est un spectacle chorégraphique d’après l’oeuvre de Griselidis Réal, la chorégraphe Etcha Dvornik y est sublime

Sa voix douce est en contraste étonnant avec le sujet qui est la prostitution…

Un gros travail de scénographie et de mise en scène.

La Passe Imaginaire est l’oeuvre maîtresse de Grisélidis Réal.
Ecrivaine, peintre et prostituée Suisse (1929-2005), ce texte est le fruit d’une correspondance entretenue de l’été 1980 à l’hiver 1991 avec Jean-Luc Hennig.

Autrice flamboyante à l’écriture large et puissante.
Lyrique et crue, femme libre et engagée, enragée et humaniste, elle fut à la tête de tous les combats et des
mouvements de prostituées des années 70.
Car, pour elle, « la prostitution est un art, un humanisme et un acte révolutionnaire. »

«On ne vit bien que dans la douleur, pour se laver avant les joies et préparer le terrain pour le grand bonheur sauvage. » dit Griselidis Réal par la voix d’Etcha Dvornik

La prostitution pour ces deux femmes

« La prostitution m’intéresse parce qu’elle aide à penser le monde.

Particulièrement le monde d’aujourd’hui et ses catégories esthétiques.
Car la prostituée, rendue à l’état d’objet et marchandise, la prostitution semble ce lieu étroit qui permet de penser le monde des objets et le monde de sujets, l’art et la conception d’art, la marchandise et le capital,
L’esthétique, l’usage, le goût, le corps, la machine. Ainsi la figure de la prostituée comme objet de désir a portée
de main, emporte le sujet par son désir au-delà de ses certitudes.
Questionner la prostitution permet de repenser les catégories du regard, se dégager d’automatismes intellectuels
avec lesquelles on tente de clore des choses qui nous entourent.

Infos Pratiques

Vous pouvez voir La Passe Imaginaire
Spectacle chorégraphique d’après l’oeuvre de Griselidis Réal
Chorégraphie, danse, mise en scène : Etcha Dvornik
Scénographie : Etcha Dvornik
Compositeurs : Anne Coroller Germanique, Mozart
Durée : 75 minutes
Du 5 septembre 2019 au 2 janvier 2020 les jeudis soirs à 21h30
Théâtre La Comédie Saint-Michel
95 boulevard Saint Michel – 75005 Paris
RER Luxembourg, M10 Cluny – La Sorbonne
Spectacle créé en partenariat avec La Mue lors de la résidence de la création
Remerciements à Asto Dvornik

A partir du 7 février et jusqu’au 3 avril, le spectacle sera repris au Théâtre Théo

You may also like

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.