Thomas Van Reghem « Lignes aveugles » No Mad Galerie

Thomas Van Reghem « Lignes aveugles » No Mad Galerie

Thomas Van Reghem « Lignes aveugles » No Mad Galerie

Thomas Van Reghem « Lignes aveugles » No Mad Galerie

Exposition d’une série d’ oeuvres de l’artiste 65 rue Notre Dame de Nazareth  75 003 Paris No Mad Galerie

Bonjour tout le monde !

De passage à Paris, j’étais invitée au vernissage de cette exposition chargée d’émotion dans cette galerie du III ème arrondissement 

« Lignes aveugles » présente un ensemble d’oeuvres de l’artiste Thomas Van Reghem

 

Sculptures, installations, photos, tableaux végétaux, tapisseries de cheveux etc, conçues entre 2016 et 2018 qui se répondent dans une trajectoire d’idées…

Interpellent le visiteur et, pour moi qui ne le connaissais pas du tout, ce fut un choc.

Qui est Thomas Van Reghem ?

Ce jeune, et déjà prometteur artiste, a participé à de nombreuses expositions individuelles et de groupes. Avec, entre autres, sa participation à « Black is Back » au sein de l’atelier d’Alberto Sorbelli

« Sang Neuf » en Hors Les Murs de la YIA Art Fair en 2014

Ou plus récemment, «Influorescence », en septembre 2016.

Ses dernières œuvres, résultent de ses voyages et résidences à Kiev, au Portugal et au Liban

Diplômé de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, il est né en 1992 en Seine Saint Denis.

Il vit actuellement en Belgique.

Ses sources d’inspiration

Son intérêt pour l’histoire, la géopolitique et la littérature font de lui un artiste nomade.

Il est en quête d’un nouveau code sémiotique venu d’ailleurs.

Le titre de l’exposition « Lignes aveugles » résulte de la résidence de l’artiste au Liban.

Ce titre fait référence au concept de « lignes invisibles », développé par l’artiste depuis de nombreuses années.

Au-delà de leur dimension des possibles, ces lignes ne sont que de nouveaux chemins creusés dans les débris d’autres chemins, des labyrinthes de réminiscences.

Du front ukrainien, en passant par les zones brûlées du Portugal, puis au Liban, dans le cadre de la résidence « tâches aveugles », Thomas Van Reghem en revient avec les éléments qui lui permettront la réalisation de ses oeuvres.

Ce sont les morceaux de papier peint arraché d’un appartement abandonné de Beyrouth…..

Des clés d’un appartement totalement ravagé par le feu…

Des pellicules brûlées et photos prises sur le front du Donbass en 2017….

Dans ce monde de construction /destruction, il nous faut fixer par la poésie  l’Histoire bien réelle ….

Il est urgent de laisser des empreintes et des noeuds contre l’oubli de la catastrophe et de la guerre.

L’artiste travaille sur la perte, les limites…

Je vous laisse en compagnie de Arnaud Faure Beaulieu, mon guide , en vidéo, pour vous donner un meilleur aperçu de cette exposition.

 

Informations 

Dans la rubrique « Coups de coeur » vous trouverez des liens vers les outils qui m’ont fait progresser et donner de la visibilité sur la toile et les réseaux sociaux

 

Si vous avez aimé cet article vous pouvez le partager, ça me fera vraiment plaisir. Je vous en remercie vivement par avance.
Vous avez les boutons de partage à disposition.

Vous ne voulez rien louper de mes publications ? Abonnez-vous !
Vous pouvez me suivre chaque jour jour sur InstagramFacebook , twitter , Pinterest 

A tout bientôt mes ami(e)s

Thomas Van Reghem // Lignes aveugles // NO MAD GALERIE / Vitrine-65 du mercredi 13 juin au
samedi 30 juin 2018, du mercredi au samedi de 14h30 à 19h30.65, rue Notre Dame de Nazareth 75 003 ParisMétro République/Strasbourg Saint DenisEntrée libreContact : 06 23 55 96 83  Arnaud Faure BeaulieuOu le site http://nomadgalerie.com/

 

Posts created 201

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
Translate »
YouTube
LinkedIn
LinkedIn
Share
Instagram
%d blogueurs aiment cette page :