» Les Routes de l’Impossible » sur France 5

 » Les Routes de l’Impossible » sur France 5

L’émission fête ses 10 ans cette année, l’occasion de marquer l’événement.

Toutes les photos de cet article m’ont été gracieusement mises à disposition par Tony Comiti avec l’autorisation de France5. Je les remercie tous pour leur confiance

Vous aimez cette émission ?

Produite par Tony Comiti  Productions, cette collection de documentaires inédits a réuni à Paris, le 14 juin derier,  un panel de professionnels pour présenter en avant-première :  « la Birmanie, Trompe la Peur »

J’ai eu l’immense privilège d’être invitée et je vous partage ces moments d’émotion.

Puisque nous en sommes à 10 ans, voyons d’un peu plus près ce « monument »

Quelques mots sur l’émission

Créée en 2007 par Tony Comiti et dirigée par Patrick Lucchini, cette émission est née de l’idée du grand reporter et de ses 47 années de métier.

Son ambition est de suivre, à travers la planète, des personnes qui prennent de grands risques pour gagner de quoi survivre. Ils n’ont d’autre choix que d’emprunter des routes oubliées ou pas entretenues et toujours dangereuses.

Les routes de l'impossible sur France 5

Diffusée sur France 5 ainsi que dans une vingtaine de pays, elle est aussi présente sur la chaîne de National Geographic.

Elle doit son succès et sa longévité à la qualité de sa réalisation et à des sujets puissants qui mènent les spectateurs au bout du monde.

Chaque épisode (6 à 8 par an) réunit environ 700 000 téléspectateurs qui prennent, à chaque diffusion, conscience des difficultés que rencontrent des femmes, enfants, hommes à se déplacer, un peu partout dans le monde

Les routes de l'impossible sur France 5

Qui est derrière ces reportages ?

Tony Comiti est entouré des reporters aguerris de son agence.

Aguerris, ils doivent l’être,  pour suivre les personnages de ‘l’impossible » !

Les routes de l'impossible sur France 5

Cette collection donne la priorité à l’image et aux témoignages des personnes, souvent fières de l’intérêt qu’elles suscitent, pour elles, leur famille, leur pays et leur travail.

Cet été , France 5 mettra à l’honneur ceux qui risquent leur vie au Pérou, Sierra Léone, Birmanie, Ghana, Nicaragua et Malawi.

Des héros anonymes qui bravent tous les dangers pour survivre.

Tony Comiti

Il y aurait tellement à dire que je ne vais pas détailler son parcours.
Sachez juste qu’il est « tombé » dans le journalisme à 18 ans, pour France soir tout d’abord. A 22 ans, photographe indépendant, il couvre déjà les événements en Amérique du Sud, au Chili, Bolivie ou Vénézuela.

Mais aussi Nicaragua, Colombie, il suit les filières de la cocaïne…

Il passe par TF1, comme grand reporter et s’illustre dans des reportages sur la réalité cruelle de pays écartelés par la guerre ou les guérillas.

C’est en 1993 qu’il reprend son indépendance pour monter sa propre agence, que l’on connaît aujourd’hui.

Quand on voit cet homme, de ma génération, comme je l’ai vu ce 14 juin, la flamme de l’aventure dans ses yeux brillant du feu de la foi … On se dit que Tony Comiti est un aventurier-né et qu’il n’est pas près de prendre sa retraite !

Une chance pour nous !

Patrick Lucchini, le directeur de collection

Ces deux-là étaient faits pour réaliser ensemble de belles émissions.

Leur émerveillement d’enfants, leur passion et le travail bien fait, ont su mener une équipe à la perfection pour notre plus grand bonheur.

Evidemment, il y a une équipe de reporters, baroudeurs à tout crin, qui ne craignent pas de dormir dans la boue, rouler sous un soleil de plomb ou dans le froid extrême, pour suivre et partager le quotidien épuisant de ces gens du bout du monde.

Les routes de l'impossible sur France 5

Fenêtres ouvertes sur un monde qui nous est totalement étranger… nous  qui pleurons pour notre train en retard d’une heure…

Juste quelques chiffres dans le backstage…

Il faut environ 6 mois à l’équipe pour réaliser un épisode de 52 minutes….(plusieurs mois de préparation, 1 mois de tournage, et 1 dernier mois pour la post-production)

55, c’est le nombre de pays où ont été tournés des épisodes

2 mois 1/2 c’est le temps de tournage le plus long mis par l’équipe, au Congo, qui a du attendre 3 semaines le départ d’un bateau

78 le nombre de routes, pistes, fleuves ou rails, parcourus en 10 ans.

18 novembre 2007, c’est la 1ère diffusion sur France 5 du tout premier épisode. Tourné au Brésil « Les petits piroguiers de l’Amazonie » a connu le succès immédiatement

18 c’est le nombre de grands reporters qui travaillent pour « les routes de l’impossible »

J’arrête là pour les chiffres, c’était histoire de vous faire toucher du doigt le travail qu’il y a derrière une émission de 52 minutes comme celle-ci !

Ce que vous allez découvrir cet été

Ce sont 6 épisodes inédits qui seront diffusés par France 5, à partir du 27 juillet.

Direction Les Andes, la Sierra Leone, le Malawi, le Ghana, le Nicaragua et la Birmanie, c’est cet épisode en Birmanie, que nous avons visionné en avant-première.

Vertiges dans les Andes, au Pérou

Frédéric Elhorga et Antonin Marcel à la réalisation.

Pistes invraisemblables pour apprivisionner les mines d’or, cultiver leurs vignes, ou simplement regagner leurs villages, les acteurs sont confrontés au danger à tout instant…

Du Sud au Nord du Pérou, la Cordillière offre des routes impossibles tant les canyons entaillent abruptement la chaîne des Andes.

Paysages grandioses, mais vie qui se paie au plus haut taux !

La rage de vivre, en Sierra Leone

Guillaume Lhotellier et Sebastian Perez Pezzani réalisateurs

Destin croisé de 3 personnes qui se battent au quotidien pour gagner de quoi vivre décemment : une belle leçon de courage et d’oubli de soi.

Esprits dans les brumes, au Malawi

Philippe Lafaix et Julien Boluen en réalisation.

Ici c’est un « taxi brousse » que Philippe a suivi pendant la saison des pluies.

Enfants qui mangent des fourmis ou « pêchent » des hirondelles, pour ne pas mourir de faim…

Famille qui parcourt 40 km à pied, un enfant malade sur le dos, pour le conduire dans un dispensaire improbable…

Trompe la peur, en Birmanie

A la réalisation Daniel Lainé, Charles Comiti (fils de…) et Julien Boluen

C’est donc cet épisode qui nous a été projeté. J’ai adoré !

Un monstre de fer entièrement réalisé par le propriétaire… un camion qui ne devrait pas exister, de bric et de broc avec tout ce qu’il a pu récupéré !

Il est étonné de ne pas trouver de chauffeur pour le remplacer… Tu m’étonnes !

Ils ont tous peur, et on les comprend.

Regardez ça

Les routes de l'impossible sur France 5

Le bidon jaune sur le toit, c’est le système de refroidissement des freins, fabrication maison avec le tuyau qui arrose les dits freins…

Le pauvre bougre doit s’arrêter toutes les demi heures : 24H pour parcourir 68 km.

Et vous savez quoi ?

La Birmanie s’ouvre depuis 7 ans, cette route dans le Nord-Ouest n’est pas une priorité pour le gouvernement… En saison de pluies, comme là, c’est l’enfer….

Mais le chauffeur craint la route goudronnée… ce jour là… Oui ce jour là … plus personne n’aura besoin de son camion 4X4 ! ce sera la ruine pour lui.

Mais bon… il a encore de « beaux » jours devant lui !

Ne manquez pas cet épisode qui se déroule au coeur de la région la plus montagneuse, à Naypeedaw avec un train qui emprunte un viaduc culminant à 100 mètres de hauteur… sans bas-côté et sans aucune protection…

Les routes de l'impossible sur France 5

De quoi avoir la frayeur de sa vie !

Vous irez encore au Ghana

Avec Nicolas Collo et Manolo d’Arthuys

J’y suuis allée à deux reprises rejoindre des amis qui y plantaient du coton pour le compte du gouvernement.
J’avais 20 ans… Et j’ai l’impression que pas grand’chose a changé

Le pays Ashanti était dangereux et pas seulement pour ses routes ! Valait mieux pas écraser une chèvre …. au risque de vous retrouver la tête tranchée, surtout pas s’arrêter en cas d’accident.

Récolte du cacao et hop à moto pour aller vendre le fruit du travail ! Avant c’était à vélo…. Alors oui … il y a quand même du changement  !

Et pour finir au Nicaragua

Jean Pierre Guillerez et Mathieu Orcel à la réalisation

Dans un pays dévasté, transporteurs de dynamite, pasteurs évangélistes, pêcheurs…. à bord de vieux bus, camions ou motos se dépassent au quotidien pour survivre !

Le problème majeur, dans tous ces pays, ce sont les saisons de pluies. Torrentielles, elles transforment les pistes en pièges difficiles à éviter.

« Les Routes de l’Impossible » sont de retour cet été pour vous faire vivre l’aventure incroyable de la survie sur divers continents

Pour le plaisir, une dernière image de Birmanie

Les routes de l'impossible sur France 5

Avez-vous déjà entendu parler des femmes girafes de Birmanie ?

Si elles enlèvent ces odieux colliers, elles meurent ! La tête ne tiendrait plus….

Je vous laisse avec la vidéo qui intègre le teaser spécial de l’émission créé pour les 10 ans, que France 5 a bien voulu m’autoriser à partager avec vous

Je le répète donc, c’est une première pour moi, mais je ne suis l’auteure d’aucune photo de l’article.

Vous pouvez voir des rediffusions et des replays sur le épisodes passés. Ne manquez pas ces rendez-vous.!

A tout bientôt mes ami(e)s

 

Téléchargez vos cadeaux de bienvenue
Inscrivez votre nom et votre email pour recevoir gratuitement vos 2 guides : "7 astuces pour voyager moins cher" et "10 conseils pour rester en forme après 60 ans"
I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )
Nous respectons votre vie privée.

You may also like

8 commentaires

    1. Bonjour Jany ahhh il faut être baroudeur dans l’âme !!!! et pas avoir peur de mouiller (euphémisme) la chemise !
      Beau weekend ma belle

  1. Oui cette émission est vraiment impressionnante et je la regarde avec plaisir ( quand j’etais gamine, je voulais parcourir le monde en camion….)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.