L’éventail… de Joséphine à Eugénie

l'éventail de Joséphine à Eugénie

 

 L’éventail… de Joséphine à Eugénie

Une nouvelle exposition magnifiuqe, qui a lieu jusqu’au 13 juillet 2018 à la Bibliothèque Marmottan à Boulonge-Billancourt

J’ai eu l’immense privilège d’effectuer une visite privée en compagnie de la Commissaire de l’exposition, Georgina Letourmy-Bordier.

Je partage avec vous ces moments inoubliables

l'éventail de Joséphine à Eugénie

Crédit photo : Philippe Fuzeau

D’où nous vient l’éventail ?

Importé d’Asie à la Renaissance, il est adopté n France sous le règne de Louis XIV.

C’est à Paris, au XVIIIème siècle que l’éventail connaît son âge d’or.
La Révolution interrompt brutalement son usage et de ce fait le travail des artisans d’art qui excellaient dans sa fabrication.

A l’avènement du Ier Empire, l’éventail renaît de ses cendres tant dans son format que dans son utilisation.

l'éventail de Joséphine à Eugénie
Avec lui, c’est toute une catégorie d’artisans d’art qui renaît.

L’évolution de l’éventail

Pour son renouveau, l’éventail nouveau est beaucoup plus petit  que ses prédecesseurs, il nous renvoie à l’actualité politique, s’approprie  les sujets de divertissement, et même de curiosité.

l'éventail de Joséphine à Eugénie

Après la Restauration, avec le développement de l’industrie, l’éventail entame son deuxième  âge d’or.

l'éventail de Joséphine à Eugénie

Crédit photo Philippe Fuzeau

« Guirlande de Fleurs »  vers 1820. Eventail de type brisé, cornerepercée et gouachée. Hauteur 15,50 cm, provient d’une collection particulière

Les grandes maisons voient le jour, notamment celle de Félix Alexandre dont l’Impératrice Eugénie nomme fournisseur officiel .

l'éventail de Joséphine à Eugénie

Crédit photo Philippe Fuzeau

« Détente au jardin » , vers 1850, éventail plié, feuille en peau, monture en nacre repercée, gravée et dorée.Hauteur 25 cm

Provient d’une collection particulière.

C’est la nouvelle ère de l’excellence, les artisans , tabletiers et éventaillistes, sont au sommet de leur art.

L’exposition

Avec plus de 150 objets, provenant de prêts publics ou privés, de France ou de l’étranger, cette exposition  s’inscrit daans la lignée de celle du Musée Cognacq-Jay sur l’éventail au XVIIIème siècle

l'éventail de Joséphine à Eugénie

Nous assistons là non seulement à une nouvelle vision de l’histoire de la mode au XIXème siècle, mais aussi  l’histoire sociale et la propagation de la pensée..
Ici les éventaile côtoient les costumes d’époque, les tableaux et dessins , dans une présentation imaginée par la commissaire Georgina Letourmt-Bordier.

l'éventail de Joséphine à Eugénie

Crédit photo : Philippe Fuzeau

Cette gravure sur papier de 30,5 X 52 cm, fait partie de l’inventaire de la Bibliothèque Marmottan elle-même.

Antoine-Denis Chaudet (1763-1810) Charles Percier ( 1764-1853) Pierre Fontaine (1762-1853)

feuille d’éventail pour Madame Bonaparte, vers 1796.

Quelques mots sur Georgina Letourmy-Bordier

Historienne,  docteur en histoire de l’art depuis 2006 avec la première thèse française sur l’histoire de l’éventail.

Georgina Letourmy-Bordier a été commissaire de  deux expositions  « Le siècle d’or de l’éventail, du Roi Soleil à Marie-Antoinette », à Cognacq-Jay en 2013, et « L’éventail, matières d’excellence » au Musée de la nacre et de la tabletterie en 2015.

La Bibliothèque Marmottan à Boulogne-Billancourt

Paul Marmottan (1856-1932) était écrivain, historien et collectionneur d’art.

Ses recherches et son érudition en font un expert reconnu de l’Europe napoléonienne.

Il fut l’un des principaux artisans du retour au premier Empire et au goût néo-classique sous la IIIème République.

Sa maison, construite à la fin du XIXème siècle, est le résultat de sa passion pour le Ier Empire.

Il l’a léguée à l’Académie des Beaux-Arts en 1932.

Le cabinet de travail a conservé son aménagement d’origine.

La Bibliothèque reflète la volonté de son propriétaire de faire de sa demeure un lieu de travail et un musée-galerie.

Elle renferme aujourd’hui une collection impressionnante de 30 000 ouvrages et plusieurs milliers d’estampes.

Je vous laisse visionner la vidéo du parcours que Georgina a eu l’obligeance de me faire faire.

Infos pratiques

L’exposition se termine le 13 juillet 2018 à la Bibliothèque Paul Marmottan

Située 7, place Denfert-Rochereau 92 100 Boulogne-Billancourt 01 55 18 57 61

Vous pouvez visiter du mardi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 17h30 (17h le samedi)

Tarif : 7€ et 5€ le tarif réduit

Le catalogue de l’exposition : 9,50€

Un livret jeu pour les enfants est disponible.

A tout bientôt 

 

Téléchargez vos cadeaux de bienvenue
Inscrivez votre nom et votre email pour recevoir gratuitement vos 2 guides : "7 astuces pour voyager moins cher" et "10 conseils pour rester en forme après 60 ans"
I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )
Nous respectons votre vie privée.

You may also like

4 commentaires

    1. Oui c’est le cas ! Despièces exceptionnelles ! des matières tout autant et une visite privée What else ???? Merci ma chérie !!! Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.