Théâtre Darius Milhaud Hole présentation

Théâtre Darius Milhaud Hole

Théâtre Darius Milhaud Hole

Bonjour tout le monde !

Oui, quand je suis à Paris, il y a les shootings, certes, mais aussi, je me « gave » de théâtre.

Pas les grandes salles, non, les petits théâtres, dans lesquels s’évaluent les prochains spectacles d’Avignon.

Ou bien,  les jeunes comédiens et auteurs font leurs premiers pas.

Bien sûr, il faut les encourager ! Nous devons soutenir le spectacle vivant, c’est grâce au vrai public qu’ils nous enchantent depuis des siècles.

Je commence donc par « Hole » ou le Vertige de vivre, au théâtre Darius Milhaud.

Comme d’habitude, Etcha Dvonik nous livre un spectacle chorégraphique sans tabou, sur un sujet qui l’est encore.

Quelques mots sur la pièce

« Les hommes semblent passer leur temps à passer à côté », constate Jean -Philippe Domecq, écrivain et peintre.

Dans Le livre de jouissances (éd Pocket), nous dérobant ainsi d’emblée le sol sous les pieds. « A côté de quoi ? »

Bien sûr, il ne rassure pas : « on ne sait, mais à côté ! ». Mais plus tard, il ajoute : « De cette immense vie… »

Comment faire donc, comment ne pas passer à côté ? Et qu’est-ce que c’est que « vivre » ?

« Se vivre depuis le tout sauf soi », propose Jean-Philippe Domecq : « C’est un détachement qui ne prétend pas à sagesse ou alors élémentaire.

Effectivement,  puisqu’il nous vient du premier ressort de la condition humaine : la conscience de notre mort. »

A la mort répond la volupté, c’est le jeu d’Eros et Thanatos.

Etcha Dvornik

Du sexe libertin à l’orgasme mystique, d’une jouissance à l’autre, le corps reste pourtant au centre de toutes les  jouissances. « Le corps demeure qui se ressent ».

Elle ne le sait que trop bien, Etcha Dvornik, danseuse et chorégraphe, comédienne, pour qui le corps dansant est la source de jouissances existentielles.

Ainsi donc, voilà  pourquoi les textes de Jean-Philippe Domecq lui permettent de poursuivre ses recherches sur le corps et l’être.

Et, d’ailleurs,  comment sommes-nous, hommes et femmes, dans nos jouissances ?  Se pose, toutefois, la question : jouissons-nous différemment ?

Le fameux « continent noir » selon Freud, est-il encore sanctuaire de l’inconnu ?

Pour réfléchir à ces jouissances, Etcha Dvornik dialogue avec les textes et dessins de Jean -Philippe Domecq.

En ce qui concerne ses danses, sa voix, ses mots, cela donne le spectacle : HOLE/TROU, ou le Vertige de vivre.

En écho à une des propositions de Domecq : « Autant, en effet, partir du vertige de vivre, puisque on se sait mortel dès le départ.

De fait, autant appuyer nos pas sur notre ignorance irrémédiable …Rien de plus sûr que le sol absent ».

Hole/Trou ou le Vertige de vivre

Chorégraphie, mise en scène et interprétation : Etcha Dvornik

Texte : Jean-Philippe Domecq

Musique : Anne Coroller Germanique, John Coltrane

Costume : Etcha Dvornik, Alexandra Holownia

Scénographie : Etcha Dvornik

Céramiques, végétalisation : HANTU (Weber&Delsaux)

Dessins, tableau : Jean-Philippe Domecq

Durée : 1h15

Dates et horaires : Les vendredis à 21h15 du 6 janvier au 10 mars 2023

Je vous parlais déjà d’un superbe spectacle avec Etcha Dvornik ICI, dans lequel elle était magistrale

En conclusion Théâtre Darius Milhaud Hole

Si vous avez aimé cet article sur le théâtre Darius Milhaud «  Hole », vous pouvez, bien sûr, le partager, l’aimer…. Sans modération ! Cependant, vous pouvez aussi vous abonner à ce blog ! Stay connected !

De surcroit, si vous aimez les recettes de cuisine, le tricot, la couture… Je vous invite à découvrir également mon autre  blog dédié « Mimitricot »

Ou encore visionner les tutos sur ma chaîne Youtube Mireilleover60

Infos pratiques Théâtre Darius Milhaud Hole

Théâtre Darius Milhaud

80 allée Darius Milhaud, 75019, Paris.

 01 42 01 92 26

Accès par métro arrêt Porte de Pantin ( théâtre à 300 m) ou Danube (400m du théâtre)

Vous pouvez également, prendre le bus. Cependant, vous choisirez ce qui vous convient le mieux.

N° 75 arrêt porte  Chaumont (150 m du théâtre)

N°  60 ou 48 arrêt Manin (800 m)

Vous pouvez encore, arriver par le tram T3b : arrêt porte de Pantin à 400 m du théâtre.

Enfin, en voiture, périphérique nord, sortie porte de Pantin. Vous avez un parking Vinci à 300 m du théâtre.

Posts created 270

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
Translate »
YouTube
Pinterest
Pinterest
fb-share-icon
LinkedIn
LinkedIn
Share
Instagram
%d blogueurs aiment cette page :