Emotion au Festival International du Film

emotion au festival international du film

Emotion au Festival International du Film

Emotion au Festival International du Film

Le Festival de Cannes bat so plein…. Je ne vous apprends rien

Ce que je vais vous apprendre, modestement, c’est ma petite histoire à moi…

Quand Alain Delon fait ressurgir des souvenirs personnels

En effet, je ne m’y attendais pas, dimanche avec la présence d’Alain Delon, venu recevoir sa palme d’honneur pour l’ensemble de sa brillante carrière, l’organisation du Festival a programmé la projection du célébrissime « M.Klein »….

 

emotion au festival international du filmUne belle capture d’image que ce moment où la légende du cinéma français à sa montée sur les marches, lève les bras.

Alain Delon a fait ses adieux à la scène, à la vie aussi quelque part….

On le croyait éternel, intouchable, flamboyant, arrogant…. il est comme tout le monde, il vieillit… notre lot à tous.

emotion au festival international du film

Il a reçu la palme d’honneur des mains de sa fille

Qu’est-ce que je viens faire dans cette histoire me direz-vous ?

Eh bien vous allez comprendre mon ressenti personnel : M.Klein… j’étais ce que l’on appelle « actrice de complément », figurante quoi….

Quel honneur, car pour moi, plus qu’Alain Delon, c’est Joseph Losey qui m’avait impressionnée.

J’ai eu le privilège d’entrer dans son bureau et de lui parler (Alain, voulait « m’assister » comme interprète, pensant que, forcément, j’étais ignare… M.Losey qui m’avait déjà « vue » lui a gentiment fait signe de sortir)

Un être tellement immense, respectueux du « petit personnel » à l’inverse de… Je n’en dis pas plus.

Juliette Berto n’était pas encore en haut de sa carrière mais bien avancée.

Emotion au Festival International du Film

Quelques mots d’un autre grand artiste

Michel Deruelle et son équipe de make-up artistes….

On en parle moins de ces artistes de l’ombre qui subliment les acteurs… Heureusement que nous avons Pascale sur Instagram (@beautyclap)

Tout un pan de mon histoire remonte…

C’est pour moi vraiment la grande Emotion au Festival International du Film que j’ai vécu dimanche.

On doit à Michel Deruelle la formation de tant de make-up artistes du monde du  spectacle, cinéma, théatre, télévision, qui, savoir-faire en poche ont fait de belles carrières en France comme à l’étranger.

Notamment la jeune femme qui m’a maquillée pour le rôle, partait ensuite, embauchée à la Télévision Suisse.

Michel Deruelle avait créé sa gamme de produits, car ce que l’on trouvait dans le commerce ne tenait pas le feu des projecteurs.

J’ai toujours quelques uns de ses pinceaux, c’est dire la qualité.

Je les vendais dans mon Institut de beauté de Boulogne….

Encore un honneur ce jour là Michel m’a invitée et maquillée comme une star chez lui quelques jours plus tard.

Sa secrétaire voulait absolument que je devienne mannequin….

Timide et complexée comme je l’étais à l’époque… l’idée n’a même pas effleuré dans mon cerveau reptilien !

Timide et complexée et je me retrouve sur un plateau ?

J’avais mon Institut à 80 mètres des studios mais surtout je n’ai jamais abandonné mon métier d’infirmière llibérale, l’Institut pouvait tourner quand Mathilde la Terreur exerçait ailleurs ses autres talents !!!

J’étais devenue l’infirmière des studios entre autres….

Oui, un métier qui ouvre de bien innatendues portes

Voilà comment je me suis retrouvée sur la scène un jour où Lira-Films brassait pour trouver une figurante-infirmière… Je leur enlevais un casse-tête…

C’est la seringue à la main que j’ai été recrutée !!!!!

Si vous avez vu le film, le tout début se passe dans un hôpital, rappel d’une triste époque…

C’était l’hôpital de Cachan, en piteux état d’ailleurs, qui a servi de décor.

Eh bien voilà, je vous ai dévoilé une tranche de mavie.

Pour le fun, je vous mets la photo de la pochette qui contenait mon « cachet » de 244,38 francs de l’époque, et la lettre officielle de Dominique Lallier du Service Casting-Figuration de Lira-Films, datée du 27 novembre 1975 (le film est sorti le 27 octobre 1976).


Dans cette lettre étaient indiqués les rendez-vous pour les essayages, la date du tournage et le montant du cachet !

Le jour J : moteur, on tourne

J’ai toujours gardé mon métier initial mais j’ai aimé tester, observer d’autres territoires….

Curiosité très saine, je vous assure, j’ai et aujourd’hui encore, beaucoup appris….

Ce jour-là l’attente fut assez longue, nous étions installés (les figurants) dans une salle « d’attente ».

Les « routiers » de la figuration avaient leurs habitudes : les femmes avaient porté leur tricot… si si…

Les hommes parlaient de rôles dans des pornos qu’ils n’accepteraient jamais pour tout l’or du monde (vraiment ?) et que … vu le physique, sans être méchante, on ne leur proposerait jamais.

Ce spectacle était distrayant avec un fond pitoyable qui m’a permis de ne pas m’impatienter.

Et puis mon tour est arrivé…

Je ne vous dis pas la maladresse….

Enfin c’est un excellent souvenir, la preuve, 49 ans après j’ai toujours cette pochette kraft qui contenait mon salaire, quand, suite à mes nombreux déménagements j’ai jeté tant d’autres choses….

Alors voilà, je ne vous aime pas beaucoup Monsieur Delon mais « merci pour ce moment »

emotion au festival international du film

A tout bietôt mes ami(e)s

 

You may also like

14 commentaires

  1. Moi j’ai toujours aimé Delon et j’ai failli le soigner quand j’étais en activité à Marseille. Il était sur un tournage et à eu un problème dentaire. Un ami me l’a adressé. Tellement impressionnée je l’ai redirigé vers un de mes profs de fac .
    Tu as eu une jolie expérience. Les souvenirs nous bercent parfois !

    1. Impressionnée par qui ??? Tu sais quand tu es infirmière … la fesse de Monsieur tout le monde ou d’un people…. pour moi ça n’a jamais fait de différence… je ne vois qu’une parcelle d’un corps…

  2. C est vraiment très beau et un souvenir incroyable après on a le droit de pas l aimé mrs Delon mais il faut lui laisser qu en tant que acteur il a été a la hauteur merci pour cette émotion et ce beau moment du passé

  3. Les sauts dans le passé sont toujours très touchants et ton témoignage l’est d’autant plus que je te connais Mireille!
    Comme je te le répète toujours, tu as eu mille vies!
    Et de tellement beaux souvenirs!
    A très bientôt !

    1. Ahaha Béa ! Tu ne connais pas tout encore !!! Beaucoup de souvenirs oui … et ce FIF 2019 en est un de plus malgré les tourments de ma jambe…Un jour je sors, un jour je la mets au repos…. J’en ai des choses à te raconter . Bisous ma cherie à très vite

  4. Coucou ma Mireille ! Ha mais oui, effectivement, comme le dit Bouchine, tu as vraiment eu Mille vies ma Mireille ! 🙂 C’est marrant, mais bien qu’étant très réservée étant plus jeune, je n’ai jamais été « impressionnée » par les people (bah oui, j’en ai rencontré quelques uns). La seule personne qui m’a « chamboulée », et pourtant, je sais qu’il y a beaucoup à dire également sur cette dernière…c’est François Miterand : quand je lui ai serré la main, j’étais dans un autre monde ! mdr. Oui, bah, à chacun ses héros ! lol. Par contre, tout comme toi, si je respecte l’acteur, je n’aime pas l’homme arrogant et méprisant (et que dire de son comportement envers les femmes?!)….qu’est Delon…Moi, j’étais de celles qui craquaient devant la franchise et la gouaille de Bébel 🙂 Et surtout, devant l’homme de coeur <3 Merci beaucoup pour ce bel article ma Mireille ! 🙂 Je t'envoie de gros bisous et te souhaite un très bon week-end <3 Nath

    1. Je comprends que l’on s’entende si bien … Le même regard sur les deux acteurs, j’en avais déjà parlé dans un article sur les chapeaux où je les avais mis côte à côte.
      Le 3ème homme, au chapeau aussi… je serai plus réservée, paix à son âme, mais je n’aime pas non plus les magouilleurs ….ici aussi il faut s’inventer des histoires parait-il pour « réussir » … Un art que je ne possède pas .
      Des bises ma chérie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.