Jean-Edern Hallier vu par Hugues Poujade

Jean-Edern Hallier vu par Hugues Poujade

Jean-Edern Hallier vu par Hugues Poujade

Vingt ans…. Vingt ans déjà ! Disparaissait, sur un trottoir de Deauville, près des planches qu’il chérissait, le déjanté de la littérature, le trublion qui faisait trembler nos princes…

Jean-Edern Hallier vu par Hugues Poujade

Jean-Edern Hallier

Né en 1936 à Saint Germain en Laye, mort à Deauville en 1997, d’une crise cardiaque selon la version officielle, Jean-Edern Hallier ne laissait pas indifférent, à défaut d’être un très grand écrivain. .

De son vivant, le personnage a fait couler beaucoup d’encre et énervé  jusqu’au somment de l’Etat !

Alors oui, il dérangeait….

A commencer par notre Président de l’époque qui l’avait tant admiré puis haï, au point de dire à Roland Dumas, que « des individus comme lui ne méritaient qu’une balle dans la tête…  »

On peut dire que JEH s’est tiré une balle (et même plusieurs !) dans le pied, sans aide extérieure !

Provocateur, il menaçait de « balancer »… Il l’a fait d’ailleurs…

Mais à trop provoquer, dans un pays de « libre expression »… trop n’en faut !

Détenteur de quelques affreux secrets, il a fait trembler plus d’un  haut personnage.
Il a d’ailleurs mis sur la place publique quelques fameux scandales : Mazarine, Bernard Tapie, Jack Lang, Miterrand lui-même et tant d’autres !

Ce qui lui a valu quelques procès retentissants et la ruine ! Rien ne l’arrêtait, sauf la mort…

Agitateur et visionnaire

Avant l’heure, il avait compris qu’il fallait faire du bruit (le « buzzz  » d’aujourd’hui) pour se faire remarquer et… vendre des livres, pardi !

Sa mort à Deauville, un matin, sans témoins…. suspecte….

Encore aujourd’hui, bien des questions restent sans réponses.

La principale étant : pourquoi la Préfecture a refusé l’autopsie ?

Pourquoi, comment et où, l’ambulance qui a ramené son corps de Deauville à Paris (200 à 250 km selon les routes empruntées) a-t-elle disparu presque une journée entière ?

Une immense biographie sur le personnage, a été publiée chez Albin Michel « L’Idiot Insaisissable » de Jean Claude LAMY, en janvier 2017

Jean edern hallier vu par Hugues Poujade

Biographie que vous pouvez trouver ICI 

Hugues Poujade écrivain du Sud

Hugues Poujade a écrit quelques anecdotes sur les deux années pendant lesquelles il a régulièrement fréquenté  le cercle Hallier et collaboré à son journal « L’Idiot International ».

Dans son récit, Hugues Poujade brosse un portrait intéressant de ce personnage haut en couleur, qui courait d’émissions télé, radio, faisant le baroud dès que l’occasion se présentait…

Un témoignage vécu, dans son livre  » Jean-Edern Hallier, cet écrivain qui a raté l’Académie française », et dont je vous présente le teaser que j’ai réalisé en fin d’article

Jean edern hallier vu par hugues poujade

Vous pouvez trouver ce livre sur le site de l’éditeur Edilivre ICI

Qui est Hugues Poujade ?

Né à Rennes, après des études de droit à Nantes, Hugues Poujade a été pigiste pour des journaus parisiens, s’est intéressé à la littérature française des années vingt et aux écrivains voyageurs.

A Paris il termine des études de Sciences Politiques et fait la connaissance de Jean-Edern Hallier alors directeur de collection chez Albin Michel.
Il rédige une thèse sur l’idéologie du régime militaire chilien.

Au cours de ses voyages, il a enquêté sur plusieurs dictatures, décrit les ports d’Assouan, Alexandrie, Saïgon…

Et aussi, sa Bretagne natale ou l’insolite ferveur des Indiens tzotzils de San Juan Chamula….

J’aime les écrivains, et les personnes en général, qui s’intéressent au « monde » plutôt qu’à leur nombril !

Voici le teaser promis qui, je l’espère, vous donnera envie d’en savoir plus sur Jean-Edern Hallier, parti à 61 ans….


A bientôt mes amis !

Continue Reading

Prestigieux Goncourt suite de la saison littéraire

prestigieux goncourt suite rentrée littéraire

Prestigieux Goncourt suite de la saison littéraire

prestigieux goncourt suite rentrée littéraire

Le prix Goncourt est un prix littéraire français récompensant des auteurs d’expression française, créé par le testament d’Edmond de Goncourt en 1892. La Société littéraire des Goncourt est officiellement fondée en 1902 et le premier prix Goncourt proclamé le .

Le prix annuel est décerné au début du mois de novembre par l’académie Goncourt, après trois présélections successives, en septembre et en octobre, parmi les romans publiés dans l’année en cours.

Il est le prix littéraire français le plus ancien et l’un des plus prestigieux

1ère sélection de septembre

Meryem Alaoui, pour La Vérité sort de la Bouche du cheval (Gallimard)

Inès Bayard, pour Les Malheur du bas (Albin Michel)

Guy Boley, pour Quand Dieu boxait en amateur (Grasset)

Pauline Delabroy-Allard, pour ça raconte Sarah (Minuit)

Adeline Dieudonné, pour La Vraie Vie (L’Iconoclaste)

David Diop, pour Frère d’âme (Seuil)

Clara Dupont-Monod, pour La Révolte (Stock)

Éric Fottorino, pour Dix-Sept ans (Gallimard)

Paul Greveillac, pour Maîtres et Esclaves (Gallimard)

Gilles Martin-Chauffier, pour L’Ère des suspects (Grasset)

Nicolas Mathieu, pour Leurs Enfants après eux (Actes Sud)

Tobie Nathan, pour L’Évangile selon Youri (Stock)

Daniel Picouly pour Quatre-vingt-dix secondes (Albin Michel)

Thomas B. Reverdy, pour L’Hiver du mécontentement (Flammarion)

François Vallejo, pour Hôtel Waldheim (Viviane Hamy)

C’est une sélection qui laisse la place aux premiers voire aux deuxièmes romans

Meryem Alaoui,Inès Bayard, Pauline Delabroy-Allard, Adeline Dieudonné pour leur premier roman

Guy Boley et David Diop pour leur deuxième titre.

La sélection du 2 octobre

Il y avait cinq femmes dans la première sélection sur 12… Il n’en reste qu’une ….No comment

  • Ça raconte Sarah de Pauline Delabroy-Allard (Minuit)
  • Frère d’âme de David Diop (Seuil)
  • Maîtres et esclaves de Paul Greveillac (Gallimard)
  • Leurs enfants après eux de Nicolas Mathieu (Actes Sud)
  • L’évangile selon Youri de Tobie Nathan (Stock)
  • Quatre-vingt-dix secondes de Daniel Picouly (Albin Michel)
  • L’hiver du mécontentement de Thomas B. Reverdy (Flammarion)
  • Hôtel Waldheim de François Vallejo (Viviane Hamy)

Et maintenant ?

La troisième sélection avec quatre écrivains en lice, sera annoncée le mardi 30 ocotbre.

Le ou la lauréat(e) sera connu(e) le mercredi 7 novembre.

C’est Didier Decoi, secrétaire général de l’Académie Goncourt qui prononcera le nom du ou de la finaliste.

Où se passe cette annonce ?

Chez Drouant, entre 12h45 et 13 heures..Un rituel immuable.

Le jury, présidé par Bernard Pivot, est composé de Pierre Assoulinuom de, Tahar Ben Jelloun, Françoise Chandernagor, Philippe Claudel, Paule Constant, Didier Decoin, Virginie Despentes, Patrick Rambaud et Eric-Emmanuel Schmitt

En ce qui nous concerne

Dites moi en commentaire, êtes-vous influencé(e) par l’obtention d’un prix dans vos choix de lecture ?

Vous le savez sans doute, dans les huit semaines suivant l’annonce, ce sont les maisons d’édition  des gagnants qui sont aux anges !!!!

C’est Gallimard, avec 37 auteurs lauréats depuis la création du prix Goncourt, qui remporte la palme du meilleur dénicheur de talents.

 

Continue Reading