La chute du mur de Berlin 9 novembre 1989

La chute du mur de Berlin 9 novembre 1989

Vous en souvient-il ? La chute du mur de Berlin 9 novembre 1989

La chute du mur de Berlin 9 novembre 1989

Cet événement majeur de notre Histoire contemporaine a marqué notre jeunesse

Etes-vous de celles, de ceux, qui ont connu cette époque ??

Le mur de la honte !

Que d’autres voudraient dupliquer aujourd’hui !

Que s’est-il passé après 28 années d’enfer pour les familles ?

Il faut bien dire que cette situation d’un pays coupé en deux, par un mur, ne peut pas durer …

 

D’un côté une Allemagne prospère et de l’autre une Allemagne qui subit le régime communiste soviétique de régression, police politique, mouchards, économie figée, familles séparées…

C’est la période de la guerre froide…

Sauf à obtenir un permis rare avec grande difficulté, on ne passe pas…

Après la chute du IIIème Reich en 1945, les vainqueurs se partagent toute l’Europe de l’Est.

L’Union Soviétique prenant sous son aile la majorité de l’est .
Curieusement, l’Allemagne occupée, est séparée en deux : d’un côté une partie soviétique, de l’autre, une partie occupée par les Américains, Britanniques et Français.

La honte suprême, en 1961, l’Union Soviétique dresse un mur au milieu de Berlin….

 

Le paradis communiste est tellement attrayant que tout le monde veut s’en échapper…

Eh bien, nous allons les garder de force !

Dans la nuit du 12 au 13 août 1961 policiers et ouvriers dépavent les rues, tendent des barbelés…
Dans les jours qui suivent le système de séparation se sophistique et un mur de béton est érigé.

Sur 43 kilomètres dans Berlin même .
112 kilomètres dans le reste de la RDA.

On mure les portes et fenêtres des maisons sur la ligne de démarcation …

 

Succession de dirigeants soviétiques

Après la politique de répression menée dans tous les pays satellites de l’URSS par Brejnev, Gorbevetch pense qu’il serait temps d’en finir.

Cette chute du mur est la suite de tractations décidées par les dirigeants est-allemands (sous la coupe soviétique).

Suite à la mobilisation spontanée des habitants de Berlin-Est qui forcent pacifiquement les postes frontières du mur.
Ils se répandent par milliers dans Berlin-Ouest qui, jusque là, leur est interdite.

Ils occupent la Porte de Brandebourg, ô combien symbolique !

La chute du mur de Berlin 9 novembre 1989

La destruction du mur le 9 novembre 1989 marque la fin de la guerre froide et la chute des régimes communistes en Europe de l’Est.

Cet événement est tellement important qu’une pièce de 2 euros existe, rappelant la destruction.

Et s’il y a destruction c’est qu’il y a existence….

De nombreux jeunes (et moins jeunes d’ailleurs) de tous les pays libres européens déferlent sur Berlin pour assister à cet événement, étape capitale de l’histoire de l’Allemagne.
Et vous, y étiez-vous ?
Pour ma part, je suivais les événements de loin car j’étais au Kénya avec des clients.
Inutile de vous dire que nous avons fait la fête, au fin fond de Naivasha, avec notre Fernandel local à l’accordéon.

Depuis 1985 Mikhaïl Gorbatchev oeuvrait, par sa nouvelle politique vis-à-vis des pays de l’Est, à cet aboutissement.

La  révolution pacifique…. (après tant de sang versé et de larmes !)

Cette étape a abouti à la réunification de l’Allemagne le 3 octobre 1990.

Avec le succès que l’on connaît.
Ajuster les salaires au niveau de l’Ouest n’a pas été le moindre exploit !

Angela Merkel, originaire de l’Est, Chancelière, dirige l’Allemagne depuis 2005, elle est élue au Bundestag depuis 1991, sans discontinuer.
Que pensez-vous de ce mur ?
A tout bientôt mes ami(e)s pour un sujet plus léger ! Beau week-end 
PS : je tiens à remercier Jeanne s’amuse de m’avoir indiqué un article d’une blogueuse qui vit l’Allemagne de « l’intérieur » et qui a écrit un article remarquable rappelant les faits essentiels de l’Histoire contemporaire  de l’Allemagne.
Je vous invite vivement à lire cet article ICI 

You may also like

13 commentaires

  1. Chère Mireille,
    Je me souviens très bien de la chute du mur de Berlin qui fut et est toujours un événement majeur de ces années. Voir ce mur disparaître.. et des années de dictature inhumaine aussi. J’en profite pour te relayer une information que je trouve judicieuse pour éclairer ton sujet. Celui d’une amie blogueuse qui est française et vit en Allemagne . Une famille franco-allemande qui a écrit un article vu de l’intérieur et qui explique super bien cet événement et pourquoi une commémoration avec des dates choisies… Je t’invite à lire son article avec ce lien http://3kleinegrenouilles.com/3-octobre il viendra compléter le tien
    Merci pour cet article qui retrace cette époque

  2. oui je me souviens, les restes de la guerre …, personne ne pourra mesurer les dégâts de ce mur , aussi profond que la guerre

    il a y encore beaucoup de choses qui sont cachées,

    il reste tant de choses à changer

    bises bonne journée

  3. Merci beaucoup pour le partage qui me fait très plaisir. Je suis aussi très contente de découvrir votre blog, je vais aller le découvrir plus en profondeur.
    J’ai écouté les reportages de la radio NDR le 3 octobre et ils disaient que les Länder de l’Est avaient, trente ans après la chute du mur, atteint 75% du niveau économique de l’Allemagne de l’Ouest, ce qui est à la fois une belle réussite et insuffisant pour les hommes et les femmes qui y vivent et se sentent parfois comme des citoyens de seconde zone.

  4. Je l’ai « entendu » monter ce mur, j’étais petite fille et écoutais la radio avec mes grands parents. Je vivais chez eux.
    Je me rappelle comment mon coeur s’est serré quand j’ai entendu les « nouvelles » à la radio. Je comprenais pas comment on pouvait couper en deux un pays…. Ça me dépassait du haut de mes 9 ans….
    Et je l’ai vu tomber ce mur,.30 ans plus tard… Quelle fête nous avons fait à l’occasion de cet événement… C’était que du bonheur!
    Les souvenirs de ces deux dates sont encore bien vivants pour moi à l’heure d’aujourd’hui…..

    Et quand je pense à certains qui recommencent de l’autre côté de l’Atlantique, je me dis que décidément, ils ne comprennent rien à rien mis à part le mot « pognon »….
    Belle fin de weekend Mireille et gros bisous de Belgique.
    Nanou.

  5. Ha ma Mireille, oui, que d’émotions a suscité ce mur. On se souvient tous de la chanson de Pink Floyd « Another breaking the wall »…issue de leur magnifique album dédié. Et puis moi, en tant que fan numéro de Balavoine, bien avant l’heure du « Chanteur », j’ai écouté de nombreuses fois son album sur le mur de Berlin, et de son inoubliable « Lady Marlène ». A chaque fois, je suis bouleversée, même encore maintenant. Merci beaucoup pour ce rappel ma Mireille. Je t’envoie de gros bisous et te souhaite une bonne soirée <3 Nathalie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.