Beyrouth hotel au théâtre du gymnase

« Beyrouth hôtel » au théâtre du Gymnase

« Beyrouth hôtel » au théâtre du Gymnase

Bonjour tout le monde !

Aujourd’hui, à vrai dire, je voudrais commencer à vous parler de mon séjour parisien, au cours duquel, le théâtre a tenu une grande place !

En effet, séjour de 6 jours, 5 pièces de théâtre. Toutes, il est vrai, iront elles-mêmes ou leur compagnie, à Avignon.

Dans ces conditions, vous comprenez l’importance pour les comédiens de passer à Paris en premier lieu.

Cependant, il faut le dire, nous avons assisté à de belles créations et nous leur souhaitons un beau succès.

affiche Beyrouth hôtel

En ce qui me concerne, j’avais eu l’immense plaisir de voir une première fois Olivier Douau. Peut-être d’ailleurs, vous en souvient-il, je vous en parlais ICI. Il jouait dans « Un contrat » de Tonino Benacquista. Un thriller magistral, tant pas l’écriture que par l’interprétation. Une excellente pièce qui, je l’espère, reviendra sur les planches d’un théâtre.

Le pitch de « Beyrouth hôtel » au théâtre du Gymnase

Il faut savoir que la scène se déroule dans la réception d’un modeste hôtel à Beyrouth. La rencontre improbable  d’un auteur de théâtre parisien peu connu (voire « pas » connu) et une réception libanaise spontanée.

arrivée à l'hôtel

 

Elle aime la vie, lui est préoccupé par des réflexions d’intello.

Deux mondes, deux cultures, sous fond musical oriental, c’est drôle, subtil…

L’histoire

Rencontre donc, de deux cultures, mais également, d’un homme et d’une femme, que rien ne prédestinait, en effet, à se rencontrer.

Et pourtant…

Cet auteur de théâtre ne voit pas arriver le correspondant qu’il était venue voir. Il s’installe donc dans c « Beyrouth hôtel » et attend… Il attend tellement, que des échanges s’établissent entre les deux protagonistes.

Jusqu’où ira « leur histoire » ?

Cependant, on assiste à du grand art : des répliques percutantes, souvent drôles, tendres et des personnages attachants.

Bien sûr, je ne vais pas vous raconter l’histoire plus en détails, il faut, évidemment, la voir. En Avignon ou en province, au gré de sa programmation.

L’auteur de Beyrouth hôtel au théâtre du Gymnase

Il s’appelle Rémi De Vos, et, à l’inverse de son personnage, c’est un auteur à succès.

Dès sa première pièce en 1993, « Débrayage » il remporte un franc succès. D’ailleurs, cette pièce est encore jouée aujourd’hui.

Depuis, il a enchaîné les succès, dont sa 2ème création « André le magnifique » récompensée par 5 Molière, en 1997.

Rémi De Vos, puise son inspiration dans les nombreux voyages qui l’ont emmené un peu partout.

Son expérience du monde du travail, les réalités socio-politiques et culturelles, sont traitées avec beaucoup de subtilité. Il y mêle l’humour et la dérision, pour ne pas oublier de souligner l’absurdité de la vie, dont il n’est pas dupe.

Les comédiens

Tout d’abord, c’est Nathalie Comtat, qui donne la réplique à Olivier Douau. Enfant de la balle, en effet, elle découvre le théâtre à 14 ans.

Formée au conservatoire de Toulon, elle interprète les héroïnes de Pagnol : Manon, Fanny, Angèle..

Ensuite, elle compose ses propres chansons qu’elle présente d’ailleurs, entre autres, aux Folies Bergères.

Puis, elle revient au théâtre, pour notre plus grand bonheur. Nous aurons ainsi le privilège de la voir dans plusieurs registres, mais toujours avec talent.

Ensuite Olivier Douau, comédien et metteur en scène, il joue aussi bien la comédie que le classique.

Depuis 2013, il est présent dans le Festival OFF, et, bien sûr, nous nous réjouissons déjà de le retrouver cette année, dans ce beau duo avec Nathalie.

CONCLUSION

Si vous avez aimé « Beyrouth hôtel » au théâtre du Gymnase, vous pouvez le partager, l’aimer…. Sans modération !

Et si vous aimez les recettes de cuisine, le tricot, la couture… Je vous invite à découvrir mon blog dédié « Mimitricot »

Posts created 254

2 commentaires pour “« Beyrouth hôtel » au théâtre du Gymnase

  1. Coucou Mireiile
    Je te remercie pour cette belle présentation théâtrale.
    Cela faisait longtemps que je n’avais pas pu mettre les pieds dans un lieu de culture, que ce soit musée, théâtre ou cinéma ou autre..
    Tout d’abord à cause de la situation pandémique, mais aussi parce que je n’ai pas eu trop de chance non plus, après la fracture du genou, le covid m a frappee et le virus Noro (comme la grippe intestinale) crois moi je n’aurais pas été gâtée !
    Quoi qu’il en soit, retour au travail lundi
    Gros bisous et bon week-end !

    https://helenamybeauty.over-blog.com/2022/03/le-mimosa-partie-14-the-mimosa-part-14.html

    1. wow quelle deveine Helena, j’espère que tout va rentrer dans l’ordre sans séquelles ! Bon courage et à bientôt sur nos blogs. Bises encourageantes. Mireille

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
Translate »
YouTube
Pinterest
Pinterest
fb-share-icon
LinkedIn
LinkedIn
Share
Instagram
%d blogueurs aiment cette page :